concentration

concentration [ kɔ̃sɑ̃trasjɔ̃ ] n. f.
• 1732; de concentrer, d'apr. l'angl.
1Action de concentrer, de réunir en un centre. accumulation, assemblage, réunion. La concentration des rayons lumineux au foyer d'une lentille. convergence. Milit. La concentration des troupes en un point du territoire. groupement, rassemblement, regroupement. Spécialt Camp de concentration ( concentrationnaire) .
La concentration des entreprises : réunion sous une direction commune. ⇒ association, cartel, comptoir (de vente), consortium, entente, holding, multinationale, trust. Concentration horizontale ( conglomérat ) , verticale ( intégration ) .
Fig. La concentration du pouvoir entre quelques mains. oligarchie; centralisation. « La concentration à Paris de la production des idées » (Valéry).
2Ce qui réunit des éléments assemblés. Les grandes concentrations urbaines. agglomération, conurbation, ville.
3Chim., phys. Proportion d'un composant dans une solution, un mélange. Concentration en masse, en volume. Concentration forte, faible.
4(Abstrait) Application de tout l'effort intellectuel sur un seul objet. Concentration d'esprit. Ce travail exige une grande concentration. application, attention, 1. contention, recueillement, réflexion, tension.
⊗ CONTR. Déconcentration, diffusion, dilution, dispersion, dissipation, dissolution, éparpillement. Détente, distraction.

concentration nom féminin Action de concentrer, fait de se rassembler, de se réunir ; état de ce qui est ainsi réuni : La concentration de la population dans les villes. La concentration de tous les pouvoirs en un seul homme. Action de faire porter toute son attention sur un même objet : Son manque de concentration lui a fait faire plusieurs erreurs. Regroupement de deux ou plusieurs entreprises ayant une logique industrielle, commerciale ou financière (par fusion, absorption, apport partiel d'actifs ou prises de participation) afin de constituer un ensemble plus vaste (un groupe). Synonyme de aloi. Agroalimentaire Opération permettant l'élimination partielle d'eau d'une solution soit avant une autre transformation (fabrication de poudre de lait, cristallisation du sucre), soit pour réduire le volume d'un liquide. Chimie Action d'augmenter la richesse d'un mélange en une substance déterminée, par l'élimination de liquides moins denses, d'impuretés ou de corps étrangers. Masse d'un corps dissous dans l'unité de volume de la solution. Militaire Autrefois, opération consistant à rassembler les grandes unités, mises sur pied à la mobilisation, en des emplacements prévus à l'avance, avant de les engager au combat. Mines Traitement du minerai brut pour l'obtention de concentrés riches à teneur marchande. (Les procédés employés sont de nature physique [électrique, magnétique, mécanique…] ou physico-chimique [flottation, hydrométallurgie…].) Télévision Réduction des dimensions de la surface d'impact du faisceau d'électrons sur l'écran d'un tube cathodique ou d'un tube image, de façon à assurer une bonne reproduction des détails de l'image. ● concentration (expressions) nom féminin Camp de concentration, camp dans lequel sont rassemblés, sous la surveillance de l'armée ou de la police, soit des populations civiles de nationalité ennemie, soit des minorités ethniques ou religieuses, soit des prisonniers de droit commun ou des détenus politiques. Concentration moléculaire (ou molaire), nombre de moles du corps par unité de volume (litre) de solution. Concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine, quantité d'hémoglobine (en g) contenue dans 100 ml de globules rouges et qui permet d'apprécier la chromie. Concentration de feux, concentration des tirs sur un même objectif pour le détruire ou le neutraliser. Concentration maximale admissible (C.M.A.), concentration d'un radioélément donné dans l'air inhalé ou dans l'eau de boisson, qui, supposée constante, entraînerait en trois mois la pénétration dans l'appareil respiratoire ou dans l'appareil digestif de la dose trimestrielle limite. (Elle se mesure en curies [ou becquerels] par mètre cube.) ● concentration (synonymes) nom féminin Action de concentrer, fait de se rassembler, de se réunir ;...
Synonymes :
- réunion
Action de faire porter toute son attention sur un même...
Synonymes :
Contraires :
Télévision. Réduction des dimensions de la surface d'impact du faisceau d'électrons...
Synonymes :
Synonymes :

concentration
n. f.
d1./d Action de concentrer; état de ce qui est concentré. La concentration urbaine.
|| Camp de concentration: camp où sont regroupées des personnes détenues pour des motifs politiques, religieux, ethniques, etc.
d2./d CHIM Grandeur caractérisant la richesse d'une phase (solide, liquide, gazeuse) en un de ses constituants (ex.: masse du corps dissous par unité de volume).
d3./d ECON Regroupement (ou fusion) d'entreprises destiné à lutter plus efficacement contre la concurrence dans un secteur déterminé (concentration horizontale) ou aux stades successifs d'élaboration d'un produit donné (concentration verticale).
d4./d Fig. Fait de concentrer son esprit. Un effort de concentration.

⇒CONCENTRATION, subst. fém.
A.— Action de réunir en un centre ou sur un point (idée de direction) ce qui est primitivement dispersé; état de ce qui est ainsi réuni.
1. [En un centre]
a) La concentration des rayons solaires.
b) [En parlant de choses concr. ou abstr.] Rassemblement, accumulation. La concentration des capitaux. Le despotisme est le gouvernement d'un seul. Il est la concentration de tous les pouvoirs dans une seule et même main (DESTUTT DE TRACY, Commentaire sur l'Esprit des lois de Montesquieu, 1807, p. 64). En entrant dans la tente c'est une concentration de chaleur telle qu'on se laisserait mourir sur un des lits défaits par terre, si l'on n'avait la force de sortir (ALAIN-FOURNIER, Correspondance [avec J. Rivière], 1908, p. 361) :
1. « Il y a dans toute parole du Christ une plénitude et une concentration de sagesse et d'expérience si humaines, que c'est le degré même de son humanité qui la fait comprendre et tenir pour plus qu'humaine. »
DU BOS, Journal, 1927, p. 210.
c) [En parlant de pers. ou de groupes de pers.] Dans les grands foyers d'industrie, la concentration d'êtres humains par millions ou centaines de mille est en rapport direct avec les chemins de fer (VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géogr. hum., 1921, p. 257).
d) Emplois spéc.
ÉCON. La concentration urbaine des populations (cf. H. BOULAY, Arboric. et production fruitière, 1961, p. 7). Le rassemblement de la population dans les villes avec une densité croissante. Plur. Les concentrations urbaines. Synon. villes. La concentration industrielle. La forte densité de l'industrie.
ÉCON. POL. La concentration des entreprises. ,,Tendance à l'agrandissement des entreprises par la réunion de plusieurs d'entre elles par voie de fusion d'entreprises différentes ou de regroupement d'établissements différents d'une même société permettant ainsi la réduction des frais généraux`` (BARR. 1974). La concentration capitaliste.
HIST. POL. Rassemblement de différents partis politiques. Un ministère, une politique de concentration. Quand il voit [Ribot] qu'on est battu, il cherche autre chose, veut refaire la concentration, cette première forme du Bloc (BARRÈS, Mes cahiers, t. 8, 1911-12, p. 6).
ART MILIT. La concentration de troupes, de forces; un point de concentration; un lieu de concentration.
e) Camps de concentration. ,,Camps qui, dans certains régimes, servent de lieux de détention des prisonniers de guerre, des adversaires idéologiques ou, parfois même, de populations civiles qui inquiètent ou gênent le pouvoir`` (AQUIST. 1966).
[Sous l'Allemagne nazie] Synon. de camps d'extermination :
2. Horriblement déprimé par le récit des atrocités allemandes. Un prisonnier qui s'échappe d'un camp de concentration est tué par les gardiens; on ramène son corps, on l'assoit sur une chaise à l'entrée du camp et on lui met entre les doigts un papier sur lequel se lisent ces mots : « Me voici. »
GREEN, Journal, 1944, p. 179.
2. [Sur un point]
a) ÉLECTRON. Opération qui consiste à assurer la convergence d'un faisceau électronique (cf. Nucl. 1964).
b) Fig. Action de rassembler les forces de son esprit et de les porter sur un objet unique (souvent implicite) :
3. Cette vérité du récit, c'est, je crois, un don naturel : je me sens capable de donner ce degré de vérité à tout ce que je raconte. D'ailleurs, est-ce vraiment un don? C'est par l'application au travail, par la concentration de l'esprit et de l'imagination, c'est à force de me représenter intensément les circonstances et les personnages, que je parviens à « faire vrai ».
R. MARTIN DU GARD, Souvenirs autobiographiques, 1944-45, p. 125.
B.— P. ext. Action de réunir dans un espace limité.
1. Fig. Action d'empêcher l'expansion de ses sentiments ou de ses pensées.
a) Vieilli. Action de contenir, de dissimuler :
4. Il [Maldoror] s'aperçut ensuite qu'il était né méchant : fatalité extraordinaire! Il cacha son caractère tant qu'il put, pendant un grand nombre d'années; mais, à la fin, à cause de cette concentration qui ne lui était pas naturelle, chaque jour le sang lui montait à la tête; jusqu'à ce que, ne pouvant plus supporter une pareille vie, il se jeta résolument dans la carrière du mal... atmosphère douce!
LAUTRÉAMONT, Les Chants de Maldoror, 1869, p. 125.
b) [En bonne ou mauvaise part] Action de se renfermer, de se recueillir :
5. Il ne faut pas confondre, en effet, la concentration avec l'introversion. Le dispersé introverti va voler au foyer intérieur un peu de chaleur intime pour des états qui ne peuvent dépouiller entièrement la discontinuité brillante et sèche de la sensation, mais il ne se ramasse pas pour autant au cœur de lui-même. C'est ce rassemblement, ce recueillement qui caractérise la vie personnelle, l'effort réflexif, ce n'est pas le repliement introversif.
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 429.
2. CHIM. Opération consistant à réduire le volume d'une solution par élimination de la partie aqueuse, de sorte que sa richesse augmente en substance dissoute; masse d'un corps dissoute dans l'unité de volume de la solution. À l'origine, la concentration s'effectuait sur du lait naturel non écrémé (A.-F. POURIAU, La Laiterie, 1895, p. 16). Point, degré de concentration. Point, degré qui exprime le rapport existant entre la masse d'une substance dissoute et le volume de la solution qui le contient.
MINÉR. Élimination d'une partie de la gangue qui accompagne le minéral de valeur; teneur du minerai en un certain élément ou en un certain minéral. Quatre usines de traitement chimique, construites par l'industrie privée, réalisent la concentration du minerai sur place (GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 147).
P. ext. Synon. un concentré. On trouve (...) quelques concentrations de gypse et d'anhydrite dans les calcaires (J. CAHEN, E. BRUET, Carrières, plâtrières, ardoisières, 1926, p. 188).
P. métaph. et au fig. [Désigne une action, un processus, ou, plus souvent, le résultat de cette action] Extrait, essence; condensé, réduction. Loin d'être synonyme de l'imaginaire, l'idéal est la concentration du vrai, l'essence du réel (Ch. BLANC, Gramm. des arts du dessin, 1876, p. 65). [dans un terrain] s'étendait une réduction, une concentration torride du Mexique (A. ARNOUX, Calendrier de Flore, 1946, p. 169).
C.— P. ext., fig. Effet produit par l'accumulation, la réunion de certains éléments; puissance, intensité :
6. Elle [la Faustin] était superbe dans cette lumière spectrale, disant les beaux vers d'une voix baissée (...) une voix en mineur (...) qui donnait à la tirade une concentration tragique...
E. DE GONCOURT, La Faustin, 1882, p. 298.
Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. concentratif. De concentration. Organe (...) doué d'une faculté concentrative, (...) organe de l'attention (cf. T.-J.-V. BROUSSAIS, Cours de phrénol., leçon 14, 1836, p. 492).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1732 phys. « mélange intime de deux substances » (Trév.) — 1771, Trév.; b) 1762 chim. « accroissement d'intensité au principe actif d'une solution » (Ac.); 1831 fig. (BALZAC, La Peau de chagrin, p. 24 : La rapide concentration de ses jouissances, de ses forces ou de ses idées); 2. a) 1750 « action de concentrer, de réunir en un centre » (PRÉVOST, Manuel lexique, s.v. concentrique ds QUEM. : On appelle concentration l'effort de plusieurs choses pour se rencontrer dans un point commun, qu'on suppose leur centre); b) 1804, févr. polit. concentration du pouvoir (CONSTANT, Journaux intimes, p. 61); c) 1840 écon. concentration de capitaux (PROUDHON, Qu'est-ce que la propriété? p. 313); d) 1855 milit. (G. SAND, Histoire de ma vie, t. 2, p. 145); e) 1920 camp de concentration (PROUST, Le Temps retrouvé, p. 741). 2 dér. de concentrer; suff. -(at)ion; 1 a par l'intermédiaire de l'angl. concentration 1674 (Grew ds NED, cf. Trév.). Fréq. abs. littér. :714. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 438, b) 603; XXe s. : a) 480, b) 2 050. Bbg. ARVEILLER (R.). Dix notules lexicol. Fr. mod. 1963, t. 31, pp. 94-104.

concentration [kɔ̃sɑ̃tʀɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1732; de concentrer, d'après l'angl. concentration, de to concentrate, même orig. que concentrer.
1 Action de concentrer, de réunir en un centre. Accumulation, assemblage, réunion. || La concentration des rayons lumineux au foyer d'une lentille. Convergence.Mise en convergence (d'un faisceau d'électrons).
Milit. || La concentration des troupes en un point du territoire. Groupement, rassemblement, regroupement.
Concentration d'entreprises, réunion sous une direction commune. Association, cartel, comptoir (de vente), consortium, entente, konzern, trust. || Concentration horizontale; verticale. Intégration.
Fig. || La concentration du pouvoir, entre les mains d'un ou de quelques hommes. Centralisation.
1 (…) le remaniement de 1803, en supprimant un grand nombre de principautés ecclésiastiques et de villes libres, préparait la concentration et l'unité de l'Allemagne.
J. Bainville, Hist. de France, XVII, p. 402.
2 (…) le langage a été fixé ou modifié consciemment en quelque mesure, tantôt par la Cour, tantôt par l'Académie, tantôt par l'enseignement d'État; et enfin (…) par l'action de Paris, et par la concentration à Paris de la production et de la publication des idées.
Valéry, Regards sur le monde actuel, Pensée et art français, p. 182.
3 (…) les germes de la crise étaient là. On eût pu en discerner la présence dans les effets, déjà sensibles, du machinisme et de la concentration industrielle (…)
André Siegfried, l'Âme des peuples, I, 1, p. 9.
Spécialt. || Camp de concentration. Camp; concentrationnaire.
2 Ce qui réunit des éléments assemblés. — ☑ Loc. Les grandes concentrations urbaines. Agglomération, conurbation, mégalopole, ville.
3 Chim. Fait de concentrer, ou d'être concentré. || Point, degré de concentration (rapport entre la quantité d'un corps et sa solution).Concentration maximale admissible : concentration d'un polluant (dans l'air, dans un aliment, dans une boisson) telle que la dose susceptible d'être absorbée par un récepteur est inférieure à la dose maximale admissible.
tableau Vocabulaire de la chimie.
Concentration d'un minerai (par élimination des impuretés : gangue, etc.), teneur en l'élément pur.
Par métaphore. || La concentration du vrai, de la passion, son expression concentrée.
4 (1632). Abstrait. Application de l'effort intellectuel sur un seul objet. || Concentration d'esprit. || Ce travail exige une grande concentration. Application, attention, contention, recueillement, réflexion, tension.
4 On n'écrit pas avec son cœur, mais avec sa tête encore une fois et si bien doué que l'on soit, il faut toujours cette vieille concentration qui donne vigueur à la pensée et relief au mot.
Flaubert, Correspondance, t. II, p. 136.
5 (…) je ne me soucie pas qu'on sache que je m'adonne, corps et âme, aux Infusoires, moi ! Les visites, les questions, les consultations et les compliments m'empêcheraient d'apporter la concentration désirable dans mes vertigineux travaux.
Villiers de L'Isle-Adam, Tribulat Bonhomet, p. 48.
CONTR. Diffusion, dispersion, dissipation, dissolution, éparpillement. — Déconcentration, dilution. — Détente, distraction.
DÉR. Concentrationnaire.
COMP. Déconcentration.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Concentration 20 — Studio album by Namie Amuro Released July 24, 1997 …   Wikipedia

  • concentration — con‧cen‧tra‧tion [ˌkɒnsnˈtreɪʆn ǁ ˌkɑːn ] noun [uncountable] ECONOMICS when companies combine to form larger companies, resulting in fewer businesses in an industry; = CONSOLIDATION: • Continental, in a move that underlines the growing… …   Financial and business terms

  • Concentration — Con cen*tra tion, n. [Cf. F. concentration.] 1. The act or process of concentrating; the process of becoming concentrated, or the state of being concentrated; concentration. [1913 Webster] Concentration of the lunar beams. Boyle. [1913 Webster]… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Concentration 20 — Album par Namie Amuro Sortie 24 juillet 1997 Enregistrement Complex Studio, Larrabee West, Record Plant Studios, Sony Music Studio, tk sequence 1105st Durée 56:17 Genre …   Wikipédia en Français

  • concentration — CONCENTRATION. s. f. Terme didactique. L action de concentrer, ou l effet de ce qui est concentré. La concentration de la chaleur.Concentration, en termes de Chimie, se dit d Une opération, par laquelle on rapproche sous un moindre volume les… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • concentration — I (centralization) noun agglomeration, aggregation, assemblage, collection, combination, compilation, confluence, contemplation, cumulation, density, horde, immersion II (compression) noun absorption, accumulation, agglomeration, amassment,… …   Law dictionary

  • concentration — [n1] consolidation of effort absorption, amassing, application, assembly, bringing to bear, centering, centralization, close attention, clustering, coalescing, combination, compacting, compression, concern, congregation, consolidation,… …   New thesaurus

  • Concentration — Concentration. См. Концентрация. (Источник: «Металлы и сплавы. Справочник.» Под редакцией Ю.П. Солнцева; НПО Профессионал , НПО Мир и семья ; Санкт Петербург, 2003 г.) …   Словарь металлургических терминов

  • Concentration — (v. lat.), 1) das Zusammendrängen nach einer gemeinschaftlichen Mitte hin; 2) (Phys.), das Zusammendrängen von Lichtstrahlen auf einem Punkte od. engem Raum, vgl. Brennpunkt; 3) die Vereinigung wirksamer Theile einer Flüssigkeit in einem… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • concentration — 1630s, action of bringing to a center, noun of action from verb CONCENTRATE (Cf. concentrate) (q.v.). Meaning a mass so collected is from 1670s; continuous focus of mental activity is from 1846 …   Etymology dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.